11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Pardon

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa sœur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.
 

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »"

 Mon avis:

 

Premier roman de cet auteur et quel choix de thème? Il fallait oser. Erika Boyer l'a fait et de manière assez pudique et belle.

 

L'histoire:

 

Vous l'avez compris si vous avez lu plus haut le résumé, nous allons ici parler d'inceste. De l'amour entre un frère et une sœur.
 

Pour moi ce livre se découpe en trois parties:
 

La première partie nous permet de découvrir Will partant s'installer à Bordeaux pour s'éloigner le plus possible de sa sœur pour laquelle il ressent un sentiment amoureux. Son cœur et son corps réagissent à sa présence et plutôt que de devoir se confronter à cela il préfère partir.

Pour moi c'est la partie la plus faible de ce roman. Ce qui est assez dommage puisque c'est par elle que l'on rentre dans le récit.

Le personnage de Will est seul dans une nouvelle ville et il ne cesse de penser à celle qu'il a laissé. On nous expose, durant ces moments, sa révélation quand aux sentiments qui l'attachent à sa sœur... J'ai trouvé de nombreuses répétitions qui tendaient à alourdir le récit, à le rendre moins fluide.

Will est sans cesse dans l’autoapitoiement, dans l'auto flagellation. Il ne cesse de penser à sa sœur et ressasse les problématiques inhérentes à ce genre de relation incestueuse.

Le regard des autres, la peur d'être découvert, la honte... Il ne s'excuse pas de ressentir de tel sentiment.

 

La seconde partie débute à mon sens lorsqu'il crée du lien social. Il commence à se faire des amis, dont David que j'ai trouvé très touchant (par rapport à son histoire avec sa petite amie) et très tolérant. Il est le premier à qui il se confie. Et sa réaction m'a pour le coup assez surprise. 

C'est vraiment à ce moment là que j'ai accroché au récit. On assiste à des scènes de la vie quotidienne. Les pensées pour sa sœur sont toujours là mais, bien que toujours un peu rabâchées tels un mantra, elles m'ont paru moins pesantes; Comme si Will sans les oublier commençait à se sentir mieux dans ses baskets.

 

La troisième partie est celle que j'attendais depuis le début et c'est bien entendu la plus intéressante à mon avis.

Will se retrouve enfin confronté à sa sœur. Parce que jusqu'à présent, le récit n'était tourné qu'autour de son mal-être, de son dégout pour les pensées jugées obscènes qu'ils entretenaient pour elle.
Mais elle dans l'histoire, que ressent-elle pour lui? Le jugera-t-elle s'il avoue? Peut-elle aussi ressentir la même chose?

Et comment vous dire que j'ai adoré Sarah et sa vision de toute cette situation.

 

Bon je n'en dirais pas plus quand au traitement de la suite car ce serait vous spoiler.


Alors oui j'ai été mal à l'aise durant certains passages.

La première partie de ce roman est là pour nous faire ressentir cette gêne puisque Will est sans cesse en train de nous expliquer que c'est mal, malsain, honteux... mais l'histoire qui en découle m'a "presque" fait oublier les liens du sang qui unissent ces deux personnes.

Cette histoire est traitée finalement de manière assez pudique et naturelle.

 

Malgré le début un peu poussif et répétitif, j'ai été embarqué dans cette histoire. Chapeau à l'auteur d'avoir eu l'audace de s'attaquer à un pareil thème.

 

 

Détail futile:

Pour ne rien gâcher, cette couverture est sublime et représente tellement bien cette histoire.

 

15/20

 

 

 

 

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now