11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Suite à un accident de montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que ses chances de se réveiller s'amenuisent, un jeune homme du nom de Thibault pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux adolescentes en voiture, il se confie à Elsa et noue une relation avec elle malgré son mutisme.

 

 

Mon avis:

 

C'est une très bonne lecture qui se fait tout en douceur et où se côtoie le thème de l'euthanasie et celui de la culpabilité face à un acte qui a couté la vie.

 

L’histoire:

 

Nous suivons deux histoires en parallèle.

 

Celle d'Elsa qui a la suite d'un accident en montagne est dans le coma avec très peu de chance (2%) de se réveiller.
Et celle de Thibault qui a du mal à pardonner à son frère d'avoir conduit en état d'ivresse et d'avoir tué deux adolescentes qui se trouvait sur sa route.

 

Ces deux personnages vont se retrouver dans la même pièce par un étrange concours de circonstances.

Une relation (oui c'est une relation quoique vous puissiez en penser) va se nouer entre eux.

 

Nous alternons les chapitres entre les pensées d'Elsa qui entend tout ce qui se passe dans sa chambre, et les activités de Thibault en dehors et en dedans de l’hôpital.
L'une est statique et piégée dans son corps, l'autre est mobile mais prisonnier de sa rancœur contre son frère.

 

Si vous cherchez de l'action, il y en a très peu. Nous sommes dans un livre assez contemplatif. On voit naitre des sentiments des deux côtés sans qu'il ne se passe grand chose.

Les choses s'accélèrent un peu en fin de roman, et j'ai trouvé que la tension apportée était bienvenue face à cette douce attente tout au long du roman.

 

 

Les personnages:

 

Elsa nous semble familière. Nous sommes dans ses pensées tout au long du livre. Nous souffrons donc avec elle de la situation. Elle sent revenir petit à petit des sensations, sans pouvoir l'exprimer, et crier à ses visiteurs qu'elle est là. On sent sa frustration et sa détermination.

Quand se pose la question de la débrancher, on tremble avec elle.

 

Thibault est un personnage plus complexe, que j'ai eu du mal à appréhender. Le trouvant particulièrement sans gêne, je n'étais pas vraiment séduite. Puis petit à petit, on le sent tomber amoureux de cette inconnue dans le coma, et la relation qu'il noue avec Elsa se fait plus douce et profonde.

Mais le gros de son histoire a pour toile de fond, la tragédie qui est arrivée à son frère. Celui-ci a tué sous l'emprise de l'alcool. Thibault ne peut pas lui pardonner cet accident... Son frère est-il lui aussi affecté par cette prise de conscience?

 

Le style:

 

C'est un style très simple mais l'auteur arrive à nous retranscrire parfaitement les sensations d'Elsa dans le coma. On imagine tout sans rien voir, grâce aux sons, aux sensations qui sont décrites. En cela, c'est bien joué car très immersif.

 

J'ai aimé ce roman très contemplatif. Une telle douceur se dégage de ce récit qu'on ne peut que l'apprécier.

 

16/20
 

 

Autres livres sur le coma dont je n'ai pas pu m’empêcher de penser durant ma lecture:

Si je reste de Gayle Foreman

SI c'était vrai de marc Levy

 

 

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now