11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

La dernière guerre, tome 1: 49 jours

Je m’appelle Floryan ; j’ai dix-sept ans. Il y a quelques jours, je suis mort : un attentat dans le métro. Je me suis réveillé dans un paysage de plaines et de montagnes, somptueux, qui s’étendait à perte de vue. Un être de lumière m’a accueilli, se présentant comme un "Élohim". Il m’a proposé un choix : soit je le suivais dans le Royaume – un paradis, selon lui, mais que je n’étais pas autorisé à voir avant de m’y rendre –, soit je plongeai dans le Nihil, un gouffre gigantesque menant vers… Vers quoi ? C’est là toute la question. Je ne sais rien du Nihil, j’ignore tout du Royaume, et j’ai quarante-neuf jours, pas un de plus, pour prendre une décision. Le problème, c’est que ce choix n’engage pas que moi…

 

 

Lu en LC avec Mamanmic du blog les réveries de Mamanmic

 

Mon avis:

 

Cette lecture a très bien commencé. Puis a souffert d'un certain nombre de défauts. Pour se terminer de façon très intrigante.

L'histoire:

 

Le pitch de départ est prenant, mais il cache bien plus de mystères en réalité.

 

L'univers peut paraître simple.

 

Lorsque l'on meurt de manière violente, nous nous retrouvons dans l'intermonde. C'est ce qui arrive pour Floryan. Il a alors 49 jours pour se décider à rejoindre le Royaume (tenu par des sortes d'anges) ou plonger dans le Nihil, où personne ne sait ce qu'il advient.

 

Seulement, la vérité est tout autre et Floryan va l'apprendre à ses dépens.

 

J'aurais arrêter ma lecture à la page 300, je vous aurais dit: "franchement tout est très confus, je ne comprend rien". Mais en continuant, j'ai découvert tout un monde de possibilité, tout un monde de compréhension et toutes les pièces du puzzle, largement mélangées, se sont assemblées.
Et ça fait un bien fou de se dire que finalement le fouillis du milieu était bien là pour quelque chose...

 

Ce livre page après page:

 

Les 100 premières pages se dévorent. le rythme est rapide, tout s'enchainent parfaitement.

Puis l'histoire prend une tournure à laquelle je ne m'attendais pas (et dont je vous laisserais le soin de découvrir).

Et là j'ai eu un gros moment de flottement.


Les décisions que prend Floryan m'ont paru irréfléchies. Sa confiance dans les autres est trop naïve... En même temps on parle d'un adolescent de 17 ans, qui a toujours eu la belle vie, aucune difficulté à surmonter...

Le point qui m'a le plus gêné, c'est le manque de cohésion du récit.
j'ai eu l'impression en milieu de livre d'une juxtaposition de situations mais sans réelle cohérence entre elles.

Comme si on posait des événements les uns à côté des autres mais sans essayer de les lier entre eux (le pire l'arrivée d'on ne sait où d'un gars qui lui demande de lui rendre service... alors qu'il ne le connait ni d’Eve ni d'Adam, Floryan va lui raconter tout ce qui lui arrive!! WTF).

 

Puis vient les révélations dans les 100 dernières pages du livre. Et mon avis a encore une fois fait un revirement à 180 degrés.

Pour moi ça se tient. C'est plutôt bien joué, et cela me fait "presque" (j'ai bien dit presque) oublier les incohérences du milieu.

Les personnages:

 

Floryan est au cœur du récit. Et je n'ai pas réussi à m'attacher à lui.
Il est trop naïf. Il prend des décisions sur un coup de tête sans vraiment réfléchir.

Il m'a aussi agacé au milieu du récit, il est sans cesse à se laisser manipuler... bref, difficile de vous dire que j'ai aimé ce personnage.

Les Egarés: Floryan se retrouve au sein d'une communauté. Autant Floryan ne se méfie de personne, autant je n'ai pas réussi à leur faire confiance (à aucun d'eux). Même maintenant que je connais leur motivation profonde, je ne sais toujours pas sur quel pied danser. Et reste méfiante.

 

Rain: C'est peut-être la seule qui m'a paru la plus sensée dans ce monde de fou. Mais je ne vous dévoilerais pas qui elle est puisqu'elle appartient à une partie de récit qu'il vous faut découvrir.
 

En résumé, j'ai beaucoup aimé la mise en place de l’univers. J'ai été complètement perdu au milieu du récit. Puis l’auteur m'a fourni tous les éléments manquants à ma compréhension.

Je continuerais avec curiosité cette saga qui ne compte plus qu'un tome pour la clôturer.

 

 

15/20

 

Lecture comptant pour le challenge de la littérature de l'imaginaire 30/72

 

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now