11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

L'assassin royal, tome 01 : L'apprenti assassin

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

 

 Mon avis:

 

Encore un début difficile pour moi.

L'édition de ce livre est très compacte. La lecture n'en a été que plus compliquée... Mais une fois dans l'histoire, je n'ai plus pu lâcher ce livre.

 

L'histoire:

 

Dans un premier temps j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le récit. L'auteur met en place un univers et le fait à grand renfort de longues et malheureusement ennuyeuses descriptions. Il faut s'accrocher pour débuter ce roman.


On nous narre l'histoire de Fitz un jeune garçon qui est laissé à la garde des hommes de son père, le prochain roi dans la ligne de succession. Il est un bâtard et sa place est assez délicate. De sang royal par son père, il n'est pourtant pas assez bien né pour prétendre à la cour. Il va évoluer dans cette zone de non-droit jusqu'à ce que le roi Subtil décide qu'il sera éduqué et servira la couronne clandestinement pour prendre le rôle de l'assassin royal.

 

Les premières 80 pages sont assez denses en terme de description. On nous explique la vie de Fitz: la découverte de son talent avec les animaux, son tempérament doux et gentil, ses errances en ville et ses amitiés naissantes...

Bref, c'était probablement nécessaire mais je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à tous ses détails. Je n'y trouvais pas de réel intérêt et franchement je n'arrivais pas à voir où voulait en venir l'auteur.

j'ai toujours un peu de mal avec la fantasy adulte qui débute assez souvent par ce genre de longues introspection du monde crée.

Ensuite, le récit débute lorsque le roi décide que Fitz sera éduqué pour être assassin royal.

A partir de ce moment, nous suivons le jeune garçon dans ses apprentissages, ses premières missions... Et je n'ai plus réussi à me détacher du récit.

Il y a tout ce que l'on peut espérer d'un roman de fantasy: des complots, des trahisons, des dons qui s’apparentent à de la magie, des sacrifices... Bref un grand florilège d'aventure et d'action!

 

Les personnages:

 

Fitz est mis en avant dans ce roman, il en est le héro. Pourtant rien ne le prédestinait à ce rôle. On découvre un garçon simple qui ne prétend qu'à une vie sommaire entourée d'animaux. Il subit les décisions que prennent les autres pour lui.

 

Burrich est l'autre personnage qui a une grande importance dans sa vie, puisqu'il jouera le rôle de père dans ses premières années à la cour. Loin d'être affectueux ou tendre avec lui, on sent tout de suite l'attachement qu'il a pour ce gosse.

 

Je ne vais pas vous citer tous les personnages qui composent ce livre car ils sont bien trop nombreux mais je nommerais cependant celui qui va l'initier au rôle qui sera bientôt le sien, Umbre. Ce personnage est mystérieux et il me tarde d'apprendre à plus le connaître avec la suite. Il est l'actuel assassin royal et vit dans l'anonymat le plus total, tel une ombre pour effectuer son travail.

 

Et pour finir, j'ai aimé le raccourcit pris par l'auteur pour nous faire une idée rapide des gens en face de nous grâce à leur nom. Vérité est droit et honnête. Royal n'a que pour ambition de s'élever. Subtil est un roi intelligent et un peu sournois...

 

Le style:

 

Difficile de dire que le style de l'auteur est fluide au vu des 80 pages pour entrer dans le récit.

Néanmoins, je n'ai, après ça, plus rencontré la moindre difficulté. L'histoire se lisait toute seule grâce aux nombreux retournements dont est parsemé le récit. Rien n'est épargné à nos personnages et on tremble pour eux.

 

 

En résumé, après un début assez difficile, j'ai pris un très grand plaisir à suivre les aventures du jeune Fitz. Bien d'autres épreuves l'attendent sur son chemin et il me tarde de lire la suite.

 

16/20

 

Lecture comptant pour le mois de la fantasy 6/7

Lecture comptant pour le challenge de la littérature de l'imaginaire 42/72

 

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now