11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris.
Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de mois difficiles.
Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru.

 

 

Mon avis:

 

Connaissant la plume d'Estelle Faye grâce à la voie des oracles, j'avais hâte de découvrir un nouveau livre de cette auteure. Néanmoins le charme n'aura pas opéré pour cette lecture.

 

Je n'ai pas réussi à entrer dans l'univers crée. Nous nous trouvons à Paris après une apocalypse qui a laissé des traces. Quelques grandes villes ont survécu et c'est le cas pour la capitale française. Mais à quel prix? Surpopulation, pauvreté... les gens se raccrochent à tout et n'importe quoi... En ce moment c'est une drogue qui tourne sur le marché. Et celle-ci a des effets dangereux.

Je n'ai pas non plus accroché au personnage de Chet. Cet homme se travestit et chante dans les bars décrépis de la capital. Il rend des petits services à droite à gauche. Et c'est pourquoi on le contacte pour retrouver l'origine de cet drogue.
Chet est un pur produit de cet univers: paumé, désenchanté, perdu dans sa sexualité ... Bref, un personnage que j'ai eu du mal à cerner.

 

La plume d'Estelle faye est très contemplative. Elle nous dépeint un monde désenchanté où règne les regrets et la nostalgie. Je ne m'attend pas vraiment à une telle ambiance dans un roman post-apocalyptique...

En résumé, je n'ai pas été sensible à cette ambiance bohème désenchanté; et n'ai pas accroché au personnage principal. Je me suis ennuyée une bonne partie du roman pourtant assez court. 

Je ne vous le déconseille pas pour autant. Je pense qu'on adhère ou pas à ce genre. Alors s'il vous tente, essayez!

 

11/20

 

Lecture comptant pour le challenge de la littérature de l'imaginaire 55/72

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now