11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Les sœurs Carmines, tome 2 belle de gris

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

 

Mon avis:

 

Comment vous dire mon amour pour Tristabelle Carmines?

 

Cette fille est complètement dingue, sans cœur, épouvantable, manipulatrice, égocentrique... et bien d'autres adjectives.

Pourtant qu'est-ce qu'elle a pu me faire rire... Autant de malveillance en un seul être était carrément jouissif.

 

Ce second tome est pour moi une véritable bouffée d'air frais dans le brouillard de Grisaille. On y suit Tristabelle, un peu Merryvère et très peu Dolorine. 

 

j'ai adoré suivre l'aîné des sœurs Carmines dans sa vie complètement déconnectée de la réalité. Tristabelle est un personnage hors norme! Ses actions sont totalement incongrues et son respect pour les autres foncièrement absent. 

 

La trame de l'histoire pourrait paraître fade... Car le but de Tristabelle est de se faire inviter à un bal. Futile? En effet.

Pourtant la jeune femme est prête à tout pour s'y rendre. Cela passe par le vol et le mensonge mais ira-t-elle jusqu'au meurtre?

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre avec autant de situations cocasses et drôles. Cela se fait au dépend des autres mais jamais de la belle Tristabelle. 

Cette fille est une sociopathe en puissance mais j'ai aimé que l'auteur brise un petit peu son armure et la découvrir (sensible? N'allons pas jusque là) plus vulnérable. 

 

Comme auparavant le récit est sarcastique, plein d'humour noir et d'ironie. J'ai vraiment apprécié la plume d'Ariel Holzl dans ce second tome. Le personnage de Tristabelle porte à elle-seul l'histoire à bout de bras.

Bref, vous l'avez compris j'ai littéralement adhéré à ce second opus, grâce à un personnage qu'on adore détester. 

 

18/20

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now