11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

 

 Lc avec Amelie

 

Mon avis:

 

On en revient un peu toujours au même avec cette saga. C'est sympa mais pas transcendant.  A son époque (n'oublions pas qu'elle est sortie en 2013), elle a pu passer pour originale, sauf que les années ont passé et d'autres grandes dystopies ont été publié... Maintenant elle n'est qu'une énième dystopie, avec un énième triangle amoureux dans un énième monde où les gens sont opprimés.

Le gros bémol de ce tome c'est Léna et les deux garçons qui lui tournent autour. Je me suis complètement lassée de cette figure géométrique qui est utilisé dans tous les romans de YA. Et pour le coup c'est mal fait. Elle papillonne entre les deux mais à aucun instant je n'ai douté de son choix final. 

 

Le plus (parce qu'il y en a un contrairement au tome précédent), c'est l'histoire de Hana. En effet, l'auteure a fait le choix judicieux de suivre l'ancienne meilleure amie de Léna, qui elle a été soigné. On réintègre la société du point de vue d'un de ses pantins, sans émotions et guéri. C'est le gros plus du roman. Enfin je retrouve ce que j'aime dans les dystopie: des personnages qui luttent contre la société à l'intérieur d'elle-même et non pas comme Léna complètement déconnectée...

 

J'ai ben plus apprécié l'histoire d'Hana qui vit des choses pas faciles lorsqu'elle se retrouve fiancée au psychopathe du quartier. Par contre petite invraisemblance: si le remède est bien actif, il est censé guérir les gens de tous sentiments. On a alors de vrai zombi qui se moquent de tout ( ils prennent à peine soin de leur enfant, tant cela les ennuie). Alors comment se fait-il qu'on se retrouve avec un gars hyper violent et radical? Cela démontre bien les limites d'un conformisme total!

 

En résumé, cette saga est terminée mais ne restera pas longtemps dans ma mémoire. Le personnage de Léna a finit pas m'exaspérer ainsi que les deux garçons sans personnalité qui l'accompagne... 

 

12/20

 

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now