11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Suite à un cataclysme, la Terre présente désormais toujours la même face au Soleil. Deux peuples ont survécu et se vouent une haine féroce : les Bédouins, revenus à l'âge de fer, qui vivent dans un désert où le Soleil ne se couche jamais, et les Chabs, gardiens de la technologie des ancêtres, qui ont su s'adapter à la nuit polaire éternelle grâce à un minerai radioactif rarissime : le radéon.

Amayaz, un jeune Bédouin, accepte de plus en plus difficilement l'oppression subie par son peuple. Sa symbiose avec une lionne, qui fait de lui l'un des meilleurs pisteurs de la communauté, attire l'intérêt des Chabs. Alors que ceux-ci tentent de le plier à leur volonté, Amayaz tue l'un d'eux et s'enfuit dans la dangereuse forêt de l'entre-deux mondes, où règnent des conditions climatiques apocalyptiques.

Accompagné de sa lionne, le jeune homme va découvrir un univers futuriste dont la richesse et les secrets dépassent tout ce qu'il avait pu imaginer. Mais, le progrès technologique justifie-t-il qu'on renonce à son humanité ?

 

 Merci à scrineo pour l'envoi de ce livre

 

Mon avis:

 

J'ai passé un bon moment de lecture avec ce livre. Par dessus tout j'ai aimé la symbiose de l'humain et de l'animal.

Si ça nous l'ai très clairement annoncé dans la quatrième de couverture, nulle mention à l’intérieur du contexte particulier de ce roman. La Terre a subit une épreuve, un cataclysme qui si on en croit le résumé à stopper son axe de rotation. Deux peuples ont pris possession d'une face de la planète. Les Bedouins vivent continuellement au soleil brûlant, les Chabs dans le froid glacial.


La dichotomie entre ces deux peuples est posée. Et elle ne s'arrête pas là. 
Les bédouins sont revenus à des traditions ancestrales tandis que les Chabs exploitent à outrance la technologie. Les bédouins communiquent avec la nature, les Chabs expérimentent (d'où le retour des dinosaures! Merci les gars!)...

 

J'ai regretté au fur et à mesure de ma lecture qu'on ne nous parle pas du contexte de ce bouleversement qu'à subit la Terre. Dans un livre que l'on peut considérer comme du post-apo c'est un peu dommage. Néanmoins malgré cette frustration, je peux comprendre aisément que les peuples aient perdu la mémoire des événements. Ils vivent dans le présent et ne se tournent que très peu vers le passé. 

Il est vrai que je trouve étrange d'apprendre le contexte "historique" dans la quatrième de couverture. Et si on ne la lit pas? On passe à côté du début de cette histoire. Bref, je ne m'attarde pas plus sur ce point et vous parle à présent de ce que j'ai aimé.

On pointe du doigt la différence de vie entre les deux peuples. Comme je vous l'ai déjà détaillé, nous avons d'un côté un peuple simple et proche de la nature, les Bédouins, et de l'autre une population technologiquement évoluée, les Chabs. Ces derniers sont dépendants d'un minerai qui vient à manquer, le Radéon. Je vous le donne en mille les Bédouins ont sur leur territoire le minerai en question. 

Nous allons clairement voir une critique de notre propre société. Un peuple "évolué" prêt à la guerre, à l'exploitation, à tout pour un minerai précieux. Ca vous rappelle quelque chose? De là à dire que la population soit disant évoluée n'est finalement qu'un homme des cavernes des temps modernes il n'y a qu'un pas.
Attention je ne dis pas que les bédouins sont de gentils pacifistes... Ils jouent dans ce livre le rôle du peuple opprimé et un peu désemparé face à la technologie mais  ils ne sont pas tout rose non plus. Il n'y a qu'à voir comment est traité notre héro par son propre peuple... 

 

Ce livre fait réfléchir sur les conséquences de la technologie. Doit-on abandonner son lien avec la nature pour vivre mieux? Vit-on vraiment mieux avec l'électricité, les armes et les moyens de transports? N'est-on finalement pas esclave de cela? 

La Symbiose. J'ai adoré cette aspect du livre. Si d'un côté, les Chabs ne vivent que pour le progrès technique, les Bedouins communient avec la nature et vivent grâce à elle. Ce besoin entre les deux est si fort qu'il existe la Symbiose. Un humain se lie à un animal. Ainsi Amayaz est étroitement associer à une lionne. Si l'un est blessé l'autre aussi. Si l'un souffre, l'autre le ressent. Et si l'un meurt...
 

J'ai plutôt bien apprécié Amayaz qui a une conscience aiguë de son rapport à la Nature. Il ne connait que ça. Se laissera-t-il pervertir en découvrant les richesses du peuple ennemi comme un de ses amis avant lui?

Amayaz va avoir pour mission de faire le lien entre les deux peuples. Une mission bien compliquée pour un jeune garçon qui se bat contre des moulins à vent tel Don Quichotte. 

Pour éviter une guerre où son peuple est clairement désavantagé il va se montrer courage et au péril de sa vie affronter des dangers immenses. 

Bref, vous l'avez compris ce livre est d'une richesse folle quand on pense à tous les questionnements qu'il pose. L'action n'est pas en reste et les personnages sont malmenés à de nombreux moments. Seul petit bémol pour moi, un contexte pas le moins du monde expliqué qui m'a tout de même manqué pour parfaire ma totale immersion.

 

16/20

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now