11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

Pour Naomi, adolescente timide et réservée, rien ne va plus : elle est obligée de déménager pour suivre sa mère et son copain à Dijon ! Au programme : maison délabrée, beau-père insupportable… et nouveau collège. Comment se refaire des amis quand on n’ose pas parler ? La vie perd toutes ses couleurs pour Naomi, jusqu’au jour où sa grand-mère lui offre un kaléidoscope peu ordinaire… Lorsqu’elle regarde à travers, la jeune fille voit des portes s’ouvrir sur des mondes inconnus et fabuleux, qui lui promettent des heures d’évasion. Arbres aux mille secrets, créatures cruelles et merveilleuses, nature changeante aux décors inconnus…
À force de fuir la réalité, Naomi ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus… ?

 

Mon avis:

 

Ce livre a une double lecture très intéressante. Je l'ai beaucoup apprécié. Encore une fois Marie Caillet signe un roman fort en symbolique.

Nous allons traiter ici d'un mal bien connu de l'adolescence. L'exclusion, la difficulté à trouver sa place, le mal-être...

Le côté fantastique amené par le kaléidoscope est finalement en second plan. Nous sommes de mon point de vue dans un livre contemporain. L'objet est une simple métaphore pour ouvrir sur un pays où la jeune fille peut se réfugier et quitter une réalité trop dure. 

 

J'ai regretté un petit peu que le Kaléidoscope arrive si tard dans l'histoire. Il faut plus de la moitié du livre pour qu'il apparaisse. Je ne doute pas qu'il fallait ce temps pour complètement nous immerger dans la vie de Naomi et ressentir toute sa détresse mais j'avoue que j'aurais préféré qu'il intègre plus vite l'histoire. 

 

A bien des moments Naomie m'a touché dans sa fragilité et son mal-être.

Marie Caillet met des mots justes pour traiter d'un sujet dont souffre beaucoup de jeune à cette période compliquée qu'est l'adolescence, quand en plus se rajoute à cela un divorce, une famille recomposée et un déménagement. C'est une perte totale de repère.

 

J'ai lu ce roman en une seule fois. Les circonstances ont fait que j'ai eu cette possibilité et je l'ai saisi. Je me suis immergée dans le monde de Naomie et j'ai souffert avec elle. Ce livre est entièrement tournée vers ce personnage. Nous rentrons dans son univers intérieur et grâce au kaléidoscope nous découvrons sa personnalité profonde: ses peurs, ses doutes, ses angoisses et ses rêves.

 

J'ai apprécié ce roman mais je le répète pour les amateurs de fantastique, le voyage grâce au kaléidoscope est surtout intérieur, passez votre chemin si vous chercher de grandes aventures dans des mondes inexplorés...
 

16/20

 

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now