11/07/2019

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Clean Grey

« Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j'aurais juré l'avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d'habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga bref, ce n'est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d'où vient cette infâme odeur de pieds. Je n'ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j'ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n'est pas le mien, ça n'a jamais fait puer personne. L'interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J'allume.
Je regarde mon bras... qui n'est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi. »
Lorsque Maxime de Retz, homme d'affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d'un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l'assassiner, là, tout part carrément en vrille.

 

Mon avis:

 

J'étais heureuse de retrouver la plume de Gabriel Katz mais l'ambiance ne m'a pas convaincu.

 J'ai tendance à ne pas vouloir vous dévoiler sur quoi porte ce livre. Ce qui est tout à fait inutile puisque le résumé ci-dessus vous dévoile le début de l'intrigue.
Un homme d'âge mur va se retrouver un matin dans le corps d'un ado. Niveau originalité, ce n'est pas l'extase puisqu'on a déjà vu ce cas de figure dans de nombreux films (et probablement livres). Or ici c'est ce qu'en fait l'auteur qui est tout simplement révolutionnaire. Je parle de toute la mythologie mise en place autour des cannibales! C'est brillant, étonnant et particulièrement surprenant. 

J'ai aussi aimé l'humour apporté par Gabriel Katz. 

 

Maintenant passons aux choses qui fâchent. J'ai détesté le personnage de Maxime. Je l'ai trouvé tête à claque et particulièrement agaçant. Son évolution en caïd des combats et des tueries ne m'a pas du tout convaincue.
De plus, je n'aime pas du tout l'ambiance que j'ai pu trouvé dans ce livre. C'est quelque chose de très personnel mais je déteste les livres/films sur la mafia. Malheureusement, même si ce livre ne traite absolument pas de cela, j'y ai retrouvé cette même ambiance: fusillade, magouilles, gars imbu de lui-même qui veut devenir caïd à la place du caïd... 
Bref, c'était trop pour moi. Je reprenais ma lecture sans grand enthousiasme.

Cependant malgré tout cela, la plume de l'auteur a fait que j'ai lu ce livre en 2 jours. Il y a des défauts selon moi (je le répète c'est totalement personnel) mais il y a aussi de grandes qualités, et cela tient de la plume de l'auteur! 

 

En résumé, ce livre ne m'a pas passionné mais je reste fidèle à Gabriel Katz dans ses romans de fantasy!

 

13/20

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now